0. INTRODUCTION GENERALE

RETOUR AU SOMMAIRE

Situées à 250 kilomètres au nord de Pointe-à-Pitre, les Iles du Nord forment un arrondissement singulier de la région Guadeloupe. Malgré ce rattachement administratif, Saint-Martin et Saint-Barthélémy se sont toujours développées de façon autonome, sans se soucier des orientations décidées à Paris pour le reste des Antilles Françaises.

L'économie locale se distingue aujourd'hui encore de celle de la Guadeloupe. Aux Iles du Nord, où quasiment aucune activité agricole n'existe, la population vit largement des retombées du tourisme. Ce secteur s'y présente comme la clef de voute du développement, influençant directement toutes les autres activités. C'est pourquoi l'on constate une très forte orientation commerciale et de services de l'économie des Iles du Nord. Services marchands et commerces représentent 71% des établissements de Saint-Martin, et 52% à Saint-Barthélémy. Le secteur du BTP y est aussi très vivace, regroupant plus du quart des entreprises (1).

Sans commune mesure avec ce qui est constaté dans le reste de l'archipel guadeloupéen, l'immigration constitue désormais un des éléments majeurs du développement des Iles du Nord. En 1990, lors du dernier recensement, moins de la moitié de la population était de nationalité française. Situées au carrefour des mondes antillais, nord américains et européens, ces Iles possèdent une longue tradition d'accueil, qui sera largement mise à contribution en vue d'accomplir l'intégration des nouveaux arrivants.

Dans le cadre de ce mémoire, nous nous proposons d'expliciter clairement la nature du développement des Iles du Nord, en recherchant les causes de leur propérité, en définissant le cadre institutionnel dans lequel leur économie peut se développer, tout en exposant les faiblesses de leur développement.

Pour ce faire, l'analyse sera menée en trois étapes.

Sera tout d'abord exposé le développement historique tout à fait singulier de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy, longtemps isolées du reste de l'ensemble français jusqu'à il y a peu, ce qui leur a entre autres valu des statuts spécifiques. Connaître l'histoire réelle de ces deux îles permettra sans doute de comprendre bien plus aisément l'état actuel de leur développement.

Il conviendra ensuite d'approcher le tourisme dans les Iles du Nord, ce qui nous permettra d'identifier les caractéristiques de leur prospérité.

Les lois de défiscalisation constituent un formidable moteur de l'investissement. Au cours de la dernière partie, nous nous attacherons enfin à montrer l'extrème influence de ces lois sur le développement de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy.

Carte 1 : Les petites Antilles, des Iles Vierges à la Martinique (2).

Carte 2 : Bourgs et routes de Saint-Martin.

Carte 3 : Bourgs et routes de Saint-Barthélémy.

.
RETOUR AU SOMMAIRE